Le livre numérique

L’offre numérique
L’offre numérique augmente de jour en jour.  Avec des livres à télécharger au format ePub ou PDF, des applications pour iPad ou Smartphone, de nouvelles pratiques de lectures se mettent en place. Cette mutation suscite beaucoup d’inquiétudes, de questionnements et surtout, quid de la lecture traditionnelle.

Le livre demain: Le futur de l’écrit
«Il est temps de traiter le livre numérique dans une perspective mondiale. Nous sommes à un moment hybride où deux systèmes et deux générations coexistent et où il faut inventer un nouveau modèle économique»
a déclaré Milagros del Corral, ancienne directrice de la bibliothèque nationale d’Espagne et présidente du Comitié scientifique de Focus 2011, en annonçant le 2e Forum mondial sur la culture et les industries culturelles organisé conjointement par l’Unesco et les autorités italiennes.

Il aura lieu du 6 au 8 juin à Villa Reale di Monza, près de Milan, sur le thème «Le livre demain : le futur de l’écrit ». Le forum mondial pour la culture, FOCUS 2011, est organisé par l’UNESCO et le gouvernement de la République italienne.
Sources : Focus 2011.

Le format ePub
Côté technique, l’ePub, acronyme de « publication électronique », est devenu le format standard pour les ebooks. Bien que créé pour le texte, l’évolution de ce format nous conduira vers une nouvelle version dite enrichie, une réelle valeur ajoutée face au texte seul. Images, sons, vidéos, infographies… apparaîtront dans ces ePubs nouvelle génération. IGS-CP, une entreprise spécialisée dans le traitement du texte et la valorisation de l’image propose sur son site une animation très complète sur l’historique et l’évolution de l’ePub.
Sources : IGS-CP

Lecture traditionnelle
Frédéric Mitterrand a présenté, en mars 2010, quatorze propositions pour le développement de la lecture. Son objectif ? Lutter contre la lente érosion que subit cette pratique de la lecture traditionnelle, mise à mal par la révolution numérique.
Sources : Portail du gouvernement

Les pratiques de lecture

Selon une étude, le temps passé à lire du texte sur des écrans est devenu presque égal à celui passé à lire du texte sur papier, mais la migration de consommation de l’imprimé au numérique ne se fait pas si naturellement, ce qui laisse de la marge à l’édition papier. Sans surprise, les tranches d’âge les plus jeunes sont plus impliquées dans la lecture sur écran que les tranches plus âgées, plus critiques à l’égard de l’expérience de lecture numérique.
Sources GNT

Quant à répondre aux questions: « Est-ce que le numérique va tuer le papier ? », « Est-ce que l’ordinateur va remplacer le livre ? », difficile d’y répondre ! Hégémonie ou complémentarité, la mutation du papier vers le numérique sera t-elle sans compromis, seul l’avenir pourra nous le dire.

Réagir à cet article :