Chronique – La Tour Eiffel à des ailes

Chronique publiée sur le Blog http://bazardelalitterature.com/

L’auteure nous offre ici aussi, le périple d’un héros bien particulier… à savoir la Tour Eiffel, rien que ça ! La demoiselle s’ennuie au milieu de la capitale, elle a envie de voir du pays… c’est parti, direction la Normandie ! Enjambant les monuments parisiens, elle en profite pour demander à son ami l’Arc de Triomphe de l’accompagner, mais celui-ci refuse, le lendemain c’est le 14 juillet alors hors de question de rater l’évènement ! Pas de problème, la Tour Eiffel continue son chemin et se retrouve bientôt au bord de l’océan, au milieu des vaches… mais attention, il faudra être de retour à Paris dès la première heure le lendemain matin !

C’est simple mais efficace et j’ai beaucoup aimé. Et là encore, si l’on peut se contenter d’une petite lecture amusante en surface, on peut également creuser un peu plus loin. Ainsi, les enfants pourront en apprendre plus sur la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe (C’est quoi ces monuments ? À quoi ils servent ? Pourquoi ? Comment ? Quand ?…), situer la Normandie sur une carte, apprendre l’existence et la « signification » du Mont Saint-Michel ou encore rencontrer les coureurs du Tour de France (oui oui, la Tour Eiffel croise leur route… ou peut-être est-ce le contraire…). Des thèmes qui parleront peut-être moins aux plus jeunes mais qui pourront être abordés doucement avec les CP, par exemple. Encore une fois, je ne suis pas du tout spécialiste de la question, je donne juste mon ressenti.

En revanche, du côté des illustrations, je suis un peu moins emballée que précédemment. Les dessins et couleurs offerts par Aurélien Débat sont sympathiques mais un poil répétitifs à mon goût, notamment dans les teintes. L’illustrateur reste en effet essentiellement du côté du bleu et du gris, c’est un peu monochrome et donc moins frais, moins pétillant. Un petit peu dommage.

A partir de 4 ans pour une première lecture… et encore quelques années supplémentaires pour le reste !

Liens Internet

D’autres chroniques sur l’album

Réagir à cet article :