Chronique – Au bout des longues neiges

Chronique rédigée par Nadine Spagnol, Lycée Tocqueville à Cherbourg, publié dans la revue Page des libraires.

Jean-Côme Noguès quitte le Moyen Âge qui servait de contexte au Faucon déniché (Nathan), pour nous emmener dans l’Irlande et le Canada du xixe siècle. Nous sommes en 1846. La famine pousse des dizaines de milliers d’Irlandais à émigrer. Cependant, au lieu de suivre l’une de ces innombrables familles parties pour les États-Unis, l’auteur raconte le destin d’un enfant de 12 ans, Finnian O’Connel, dont la famille décide de s’installer au Québec. Le jeune héros s’adapte peu à peu à la vie des émigrés, dont les étapes sont retracées avec soin, de l’embarquement à la période de quarantaine. Puis il prend langue avec le Nouveau Monde et le roman dépeint ses multiples découvertes, celle du blé que son père est amené à cultiver, de la forêt et de bêtes inconnues, comme l’ours. L’étranger prend de multiples visages, notamment ceux des Français qui ont précédé les Irlandais au Québec et ceux des Indiens. Récit d’apprentissage qui fait la part belle à l’amitié et à la solidarité, ce roman bien documenté offre aussi un intérêt historique en évoquant un moment de l’Histoire du Canada.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Le Grand Cercle à Éragny-sur-Oise Mélanie MIGNOT
  • Librairie Le Grand Cercle à Éragny-sur-Oise Maddy FACCHIN
  • Librairie Pages après pages à Paris Anne DAGORN-LÉVY
  • Librairie La Grande Librairie à Vichy Caroline SAUVAGE

Liens Internet

Réagir à cet article :