Chronique – Max et les poissons

Chronique rédigée par Sandra Buttard, Professeur-Documentaliste à Miramas

La chronique
« Roman émouvant où le jeune lecteur découvre à travers les yeux de Max le drame de la déportation. Cet enfant de 8 ans, encore naïf, perçoit bien qu’il se passe des choses étranges autour de lui sans en comprendre réellement les enjeux. Certaines de ses remarques sont attendrissantes, font sourire malgré la gravité de la situation (la façon dont il qualifie les Allemands, la guerre, le port de l’étoile jaune).

Le jeune lecteur se sentira bien plus concerné par ce qui arrive à un personnage de son âge auquel il va vite s’attacher au fil des pages car il peut avoir les mêmes préoccupations (son anniversaire, les cadeaux attendus, son « animal » domestique…). Mais attention à ne pas le laisser seul face au texte et à ses questions : ce roman est une porte d’entrée pour aborder avec lui l’une des périodes les plus sombres de notre Histoire.

La chronologie et le petit topo documentaire placés à la fin du livre permettent d’expliquer clairement certains points importants de la 2nde Guerre mondiale.

De même, très belle couverture qui mérite d’être analysée avec le lecteur. Elle montre parfaitement la menace qui rôde autour du petit garçon : il est pris dans le reflet imposant d’un soldat armé et à côté de lui un ban de poissons rouges tente d’échapper au danger.

Roman très touchant dans lequel la vérité historique n’est pas trahie et qui permet d’aborder plus en douceur un sujet pourtant si douloureux… »

Liens Internet

Réagir à cet article :