Chronique : La petite dernière

Par Carole Gayraud, Blog Voyage au pays des livres, Académie de Versailles

La chronique
Cette histoire autobiographique se situe dans les années 50, à Belleville aux Etats-Unis. Susie est la petite dernière d’une famille juive de trois enfants, trois filles. Ses sœurs aînées sont Sandra, la plus jolie et Effie, la plus drôle. Pour les parents des jeunes filles, Susie était la dernière chance d’avoir un garçon et leur drame fut qu’ils ont eu à nouveau une fille. Susie souffre de ne jamais se voir confier de véritables missions. Ses parents ne lui font-ils pas confiance ?

« Mes trois mondes » comme les surnommaient leur mère sont en plus toutes nées au mois de mars et leurs parents avaient pour habitude de fêter leur anniversaire en une seule fois en les invitant au restaurant.

Au fil des chapitres, Susie Morgenstern nous livre par petites touches son histoire de famille très attendrissante. Et même si au départ Susie a mal vécu d’être la petite dernière, elle a fini par accepter sa place et a même adorer être la petite sœur.

Liens Internet

Réagir à cet article :