Communiqué : « La vraie vie de l’école »

« La vraie vie de l’école »
Un roman de Pauline Alphen, illustré par Joanna Wiejak
En librairie

Le livre
Ambre, 9 ans, est dyslexique. Après trois années de scolarité en dents de scie, ses parents décident de l’inscrire en CM1 dans une nouvelle école censée être très attentive aux élèves dyslexiques. Catastrophe ! Non seulement son institutrice est épouvantable, mais en plus Ambre se retrouve dans la classe de Morgane, qui était sa pire ennemie en maternelle ! Heureusement, la fillette est dotée d’une sacrée force de caractère. Elle ne se laisse pas abattre et elle entame une longue correspondance avec son frère aîné qui, peu à peu, va lui redonner confiance et lui transmettre le goût d’écrire.

  • Téléchargez la présentation complète de « La vraie vie de l’école » par Pauline Alphen en  Cliquant ici.

 

Pauline Alphen, autrice
Pauline Alphen est une autrice franco-brésilienne, née à Rio de Janeiro. Après des études d’histoire et de journalisme au Brésil, elle s’installe en France à la fin des années 80 et devient traductrice et autrice (Le journal d’un enfant aujourd’hui au Brésil, Gallimard Jeunesse ; Gabriel et Gabriel, Le Livre de Poche ; L’odalisque et l’éléphant, Hachette Jeunesse ; Les Éveilleurs, Hachette Jeunesse). La vraie vie de l’école est son premier roman publié chez Nathan.

 

Joanna Wiejak, illustratrice
Joanna Wiejak est une illustratrice et graphiste d’origine polonaise, installée dans le Sud-Ouest. Elle aime observer la nature environnante, déguster les fruits à même les arbres, nourrir les fourmis sous l’escalier… Toujours en quête de nouveaux moyens d’expressions, elle s’initie à la sérigraphie et à la gravure dans les ateliers toulousains. Elle est l’autrice-illustratrice de l’album Les salades de mon grand-père (éditions Le Diplodocus) ; La vraie vie de l’école est le premier roman qu’elle illustre.

Chronique

  • Nadège Decroix, documentaliste Collège Jules Verne Le Mayet de Montagne
    J’ai adoré le roman la vraie vie de l’école. Des personnages attachants : une héroïne touchante que l’on a envie d’aider et un grand frère bienveillant. Un style enlevé avec des trouvailles « vocabulistiques » originales. Un livre qui fait réfléchir Ambre soulève de nombreuses questions à propos de la lecture et son apprentissage, le sens des mots, l’évaluation à l’école, les méthodes pour « soigner » la dyslexie…Ce livre devrait être envoyé à tous les profs de France ! il permet d’appréhender la réalité du monde des dys j’y ai retrouvé de nombreuses discussions que j’ai eu avec un de mes collègues lui-même dys. Les illustrations qui accompagnent le texte sont magiques et poétiques pleines de fantaisie ; ce qui est un peu déroutant et qu’elles ne sont pas les dessins du grand frère. L’alternance récit /mails/ téléphones en font un livre très vivant qu’on a envie de lire à voix haute

Liens Internet

Réagir à cet article :